La certification Qualibat est la plus répandue parmi les artisans du bâtiment et les clients la connaissent bien. De nombreux artisans choisissent d’investir dans une qualification Qualibat, mais quel investissement réel en temps et en argent cela représente-t-il ? Cela en vaut-il la peine pour votre entreprise ? Cet article va vous aider à prendre votre décision à partir des informations concrètes que nous avons pu rassembler.

Qu’est-ce qu’une certification Qualibat ?

Qualibat est une association de loi 1901 qui a pour mission de promouvoir la fiabilité dans le domaine du bâtiment. L’association propose différentes certifications suivant votre domaine de compétence et son niveau de technicité. On distingue ainsi deux grands types de certifications Qualibat :

  • La qualification professionnelle d’entreprise est reconnaissance de la capacité d’une entreprise ou d’un artisan à réaliser des travaux dans une activité donnée. Cette qualification repose avant tout sur une étude des moyens et financiers de votre entreprise.
  • la certification métier vise à informer le client de votre capacité à réaliser certains travaux spécifiques. L’évaluation est avant tout tourné vers la technique et concerne seulement certaines activités plus réglementées ou présentant un risque environnemental. Certaines d’entre elles vous donnent accès au label RGE qui permet à vos clients d’obtenir des réductions d’impôts sur leurs travaux.

Généralement les entreprises prennent au moins une qualification et éventuellement des certifications. Vous pouvez obtenir la mention RGE en plus de votre qualification pour un coût supplémentaire. Les qualifications et certifications sont valables 4 ans et les mentions RGE sont l’objet d’un audit la deuxième année.

La suite de l’article se concentrera davantage sur la qualification professionnelle par soucis de simplicité mais la plupart des éléments présentés sont aussi valables pour les certifications métiers.

L’intérêt d’une qualification Qualibat est-il réel ?

Les qualifications et certifications Qualibat sont connues de tous les acteurs du secteur du bâtiment et de la grande majorité des particuliers. Elle signifie que votre entreprise a un certain niveau d’expertise et qu’elle sera capable de réaliser les travaux en respectant les délais, les budgets et le niveau de qualité nécessaire. Cette certification peut donc être un réel argument commercial pour votre entreprise.

Certains clients y sont sensibles et elle peut être un critère de sélection décisif pour votre devis. Certains marchés publics requièrent même une certification Qualibat ou équivalent pour répondre à l’appel d’offre. De plus, elle vous permet d’être référencé sur le site de Qualibat ce qui accroît votre visibilité en ligne. Enfin, elle peut également servir d’argument pour négocier une réduction de prime avec votre assurance.

Cependant, En ce qui concerne la mention RGE (principale intérêt de la qualification Qualibat pour beaucoup), l’UFC que choisir dénonce en septembre 2016  la mention RGE comme une arnaque qui n’a d’autres intérêt que de gagner plus de commandes. Cette critique s’inscrit dans la ligne des observations qu’avait pu faire l’association de consommateurs  en 2014. Vous retrouverez l’essentiel de cette critique et la réponse de Qualibat sur le site batiactu. Qu’est-ce que cela veut dire pour vous si vous hésitez à investir dans la mention RGE ? Simplement qu’elle est remise en cause et qu’elle peut ne pas se révéler un aussi bon gage de qualité que prévu. On notera toutefois qu’elle permet toujours aux clients de bénéficier de réduction d’impôts, son intérêt principal reste intact.

Au vu des avantages potentiels de la qualification et des précautions avancées par l’UFC que choisir Il reste à voir si pour vous l’investissement financier et en temps est vraiment rentable.

Comment l’obtenir ?

Obtenir une certification Qualibat n’est pas une mince affaire et nécessite un réel investissement en temps.

Après avoir fait votre demande de qualification pour la ou les certifications qui vous correspondent sur le site de Qualibat, l’association vous enverra le dossier de qualification. Vous devrez le remplir puis le renvoyer à Qualibat. Différentes pièces nécessaires à la constitution de ce dossier sont plutôt longue à obtenir, il est donc nécessaire d’anticiper si vous souhaiter avoir terminé votre dossier au plus vite.

Vous devez fournir une série de document (ne sont indiqués que les documents essentiels et les plus durs à se procurer. Vous trouverez la liste complète ici) pour justifier des choses suivantes :

  • vos moyens humains de réaliser vos ouvrages dans des conditions satisfaisantes, cela est justifié par :
    • Le CV du responsable technique
    • La liste du personnel détaillant le poste occupé et l’ancienneté dans la profession
  • vos moyens matériels :
    • La description de vos locaux et éventuels ateliers
    • La liste du matériel et de vos  machines
  • votre expérience et votre savoir faire technique dans l’activité où vous souhaitez être certifié :
    • Une liste des principaux chantiers que vous avez réalisé durant les quatre dernières années avec les principales caractéristiques techniques de chacun.
    • trois chantiers de références. Ils doivent tous comporter l’appréciation du maître d’ouvrage.
  • votre capacité à maîtriser les risques de votre activité :
    • Une attestation émise par votre compagnie d’assurance portant sur les sinistres survenus dans le cadre de l’assurance construction sur les quatre dernières années.
  • votre capacité financière à mener à les travaux à leurs termes
    • Des chiffres globaux concernant votre chiffre d’affaires ainsi que le montant des travaux donnés en sous-traitance sur les 2 derniers exercices comptables complets.

Combien coûte-t-elle ?

Le coup d’une première délivrance varie en fonction de plusieurs critères. En particulier, il sera nettement plus élevé si vous souhaitez une mention RGE. Les certifications métiers suivent une répartition à peu près similaires mais qui peuvent varier suivant les métiers et contiennent aussi d’autres coûts additionnels (Vous trouverez le détail des coûts ici). La qualification est donc généralement moins chère que la certification métier. Le tableaux suivant vont vous aider à avoir une idée assez précise du coût de la qualification suivant les spécificités de votre entreprise :

Rubrique Coût HT
Coût commun à toutes les qualifications :
Frais d’instruction initiaux (incluant la délivrance du 1er certificat) : 230.00 €
Coût additionnels éventuels :
Frais de secrétariat suite à un changement

juridique ou économique qui doit entraîner le transfert des qualifications

 

150,00 €
Frais de dossier par qualification supplémentaire dans la même activité 30,00 €
Frais d’instruction pour toute demande de mention

accompagnant une qualification :

‐ « Patrimoine bâti »,

‐ « Installation domestique au gaz »,

‐ « Efficacité énergétique travaux isolés »

40,00 €

 

Coût additionnel d’une mention RGE :
Frais d’instruction extension de domaine RGE 100,00 €
coût de contrôle de réalisation pour les

qualifications RGE pour les qualifications  « Energies renouvelables », « Efficacité énergétique »
et
« Efficacité énergétique travaux isolés »

340,00 €