Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence en 2007, les activités de gestion du réseau d’une part et de fourniture d’autre part ont été séparées, aussi bien pour le gaz que pour l’électricité.

Voici comment se répartissent les différents acteurs de l’énergie et ce qu’il faut savoir pour la réalisation d’un chantier.

Les gestionnaires des réseaux d’électricité et de gaz

Enedis (anciennement appelé ERDF) est l’entreprise de service public en charge de la distribution d’électricité. Ses missions principales sont la gestion, l’entretien et le développement de 95% du réseau électrique s’étendant sur tout le territoire français.

Les 5% restants sont gérés par des ELD ou entreprises locales de distribution (notamment pour la Corse ou la ville de Grenoble).

GRDF est l’entreprise de service public en charge de la distribution de gaz naturel via le réseau national qui couvre lui aussi à peu près 95% du territoire français ; le reste étant géré par des ELD.

GRDF est en charge de la gestion, de l’entretien et du développement de ce réseau gazier.

La plupart des consommateurs de gaz et d’électricité dépendent donc de ces deux entreprises de distribution qui mettent gratuitement l’énergie à la disposition des utilisateurs de ces réseaux. Ils assurent le bon acheminement du gaz et de l’électricité vers le consommateur ; mettent à leur disposition les compteurs et en assurent le relevé.

Récemment, Enedis et GRDF ont respectivement lancé le déploiement de nouveaux compteurs communicants pour remplacer les anciens modèles dans toute la France :

  • Linky pour l’électricité, de couleur verte
  • Gazpar pour le gaz, orange

Les fournisseurs d’énergie (Engie, Alterna, Direct Energie, EDF…) sont quant à eux en charge de la partie commerciale, c’est-à-dire de l’abonnement payant que vous souscrivez chez eux. La mise à disposition de l’énergie relève en revanche des gestionnaires de réseau, à une même qualité quel que soit votre fournisseur.

Faire une demande de raccordement provisoire

Lors du raccordement d’un chantier, la procédure à suivre dépend de la durée pendant laquelle vous aurez besoin d’une alimentation en énergie :

  • Pour une durée inférieure ou égale à 28 jours
  • Pour une durée supérieure à 28 jours, adressez-vous au fournisseur d’énergie de votre choix, en vous assurant qu’il propose ce type d’offre.

Il faut commencer par choisir un fournisseur d’énergie chez qui souscrire un contrat, en s’assurant qu’il propose ce type d’offre provisoire. Indiquer ensuite la durée du chantier, ses caractéristiques et la puissance de raccordement nécessaire. Le fournisseur contacte ensuite le gestionnaire du réseau pour faire une mise en service provisoire de compteur ; dont la durée peut être prolongée sur demande si besoin. Les fournisseurs d’énergie servent d’intermédiaire entre l’utilisateur et le gestionnaire du réseau de gaz ou d’électricité. Généralement, une demande de raccordement provisoire ne peut excéder une durée d’un an, sauf cas exceptionnel.

Faire une demande de raccordement définitif

Une fois le chantier achevé, il est nécessaire de faire une demande de raccordement pour que le bâtiment puisse être alimenté en énergie.

Une fois les installations liées à l’électricité et/ou au gaz sont achevées, des certificats de conformité doivent être assurer qu’elles respectent les normes de sécurité en vigueur. Obligatoires pour la demande de raccordement définitif, ces certificats sont délivrés par des techniciens certifiés et se nomment comme suit :

  • Le Consuel pour l’électricité : à demander au 0 821 203 202
  • Le Qualigaz pour le gaz : à demander au 0 826 62 86 28

Une fois ces certificats obtenus, le gestionnaire du réseau sera en mesure d’établir un devis pour les travaux de raccordement à réaliser.

Selon la distance de votre installation avec le réseau d’énergie public existant, les coûts et délais seront plus ou moins élevés – si le réseau a besoin d’être allongé jusqu’à votre installation ou non.

Une fois le raccordement achevé, vous pourrez demander la première mise en service des compteurs gaz et/ou électricité à Enedis ou GRDF ; puis souscrire un abonnement chez le fournisseur d’énergie de votre choix.