Le devis est votre premier contact avec votre client, c’est grâce à ce document qu’il va décider de vous faire confiance ou non. Pour votre activité, un devis accepté correspond à de l’activité en plus, tandis qu’un devis refusé correspond purement et simplement à une perte de temps, c’est pourquoi vous devez y accorder toute votre attention. Au moment où vous définissez les travaux à effectuer avec votre client, rien ne doit être laissé au hasard. Afin de vous simplifier cet exercice en apparence difficile, nous avons identifié plusieurs étapes qui vont vous aider à rédiger vos devis du bâtiment.

 

1. Parlez à votre client pour mieux le connaître et comprendre son besoin

Vous devez échanger avec votre client et dans la plupart des cas vous rendre sur les lieux où les travaux sont à effectuer pour pouvoir lui proposer les prestations adéquates. Voici les points à éclaircir :

  • Qu’attend-il de vous exactement ? N’hésitez pas à rentrer dans les détails pour comprendre votre interlocuteur et ne rien oublier.
  • Quel est le délai de réalisation des travaux ? Veillez à être parfaitement clair sur ce point afin d’éviter tout malentendu.
  • Quel est le budget de votre client ? Soulevez ce point dès le début pour proposer un devis qui soit dans son budget.

Prenez le temps de vraiment connaître votre client, et de vous présenter à lui. Si votre client vous apprécie, vous aurez toutes les chances qu’il accepte votre devis.

 

2. Demandez-vous si un devis est nécessaire

Pour les travaux inférieurs à 150 €, le devis n’est pas obligatoire. Il est toutefois vivement conseillé puisqu’il vous permettra d’éviter toute contestation suite à votre intervention.

L’obligation de rédiger un devis n’est cependant pas applicable dans les situations d’urgence absolue lorsque les travaux visent à faire cesser un danger manifeste pour la sécurité des personnes ou l’intégrité des locaux.

 

3. Calculez le coût des matériaux

Une fois le besoin de votre client clairement défini, vous êtes en mesure d’identifier quels sont les matériaux nécessaires aux prestations (peinture, matériaux, etc.). Vous devez estimer le coût de ces matériaux afin de l’intégrer dans le devis.

La Chambre de Métiers et d’Artisanat a mis à disposition un document dont le but est d’aider les artisans à calculer leurs prix.

 

4. Calculez le coût de la main d’oeuvre

Le prix appliqué doit tenir compte des charges de l’entreprise afin de vous permettre de couvrir vos coûts et de dégager une marge bénéficiaire.

Vous devez estimer le nombre d’heures que le chantier va nécessiter puis distinguer le prix de l’heure artisan et le prix de l’heure ouvrier. En effet, le prix de l’heure artisan doit vous rémunérer en tant que chef d’entreprise tout en couvrant vos charges.

Le coût horaire de vos salariés doit être calculé à partir de leurs salaires bruts et des charges sociales et patronales associées.

 

5. Calculez la TVA

Quatre taux de TVA sont en vigueur et il n’est pas toujours facile de savoir quel taux doit s’appliquer en fonction de la prestation :

  • Taux normal à 20 % : taux habituel lorsque vous travaillez avec des entreprises. Il s’applique par défaut à tous les travaux de construction.
  • Taux intermédiaire à 10 % : taux habituel lorsque vous travaillez avec des particuliers. Il s’applique aux travaux de rénovation, de transformation, d’aménagement et d’entretien portant sur des locaux d’habitation achevés depuis plus de 2 ans.
  • Taux réduit à 5,5 % : il s’applique aux travaux d’amélioration de la qualité énergétique portant sur des locaux à usage d’habitation achevés depuis plus de 2 ans.
  • Taux nul à 0% : il s’applique aux auto-entrepreneurs et micro-entrepreneurs, ainsi qu’aux entreprises sous-traitantes. Pour ces dernières, on parle alors d’autoliquidation de la TVA. Les factures émises devront comporter la mention « Auto-liquidation régime de la sous-traitance – Art 242 nonies A.I-I 3° CGI ann.II »).

 

6. Rédigez votre devis du bâtiment

Vous avez identifié et chiffré les prestations à facturer à votre client ? C’est le moment de rédiger votre devis. Vous vous demandez peut être ce que vous devez y faire figurer. De nombreuses mentions sont obligatoires, c’est pourquoi nous avons créé un article listant les élément à faire figurer sur les devis du bâtiment.

Nous avons aussi identifié pour vous les meilleurs logiciels pour rédiger vos devis.

 

7. Présentez votre devis du bâtiment

Une fois votre devis rédigé, vous pouvez améliorer la présentation de celui-ci de façon à ce qu’il soit agréable à lire par vos clients. Un conseil : privilégiez la simplicité et n’utilisez que deux ou trois couleurs. Afin de vous simplifier la tâche, nous avons conçu un modèle Excel de devis du bâtiment à télécharger gratuitement.

 

8. Envoyez le devis à votre client

Une fois votre devis terminé, imprimez-le ou envoyez le par mail à votre potentiel client. Vous aurez plus de chances d’obtenir le chantier si vous êtes plus rapide que vos concurrents.

9. Ce n’est pas fini !

Une fois le devis envoyé, n’oubliez pas votre client. S’il vous répond, donnez suite le plus rapidement possible. À l’inverse, s’il ne vous répond pas dans les 5 jours ouvrés, n’hésitez pas à le relancer.

Check-list

Checklist pour les artisans du batiment